La Maison

Résidence de villégiature de la princesse Murat, la maison est un ancienne fermette également appelée « Clos des Metz ».

Jeanne, encore mariée à son deuxième époux Henri Reichenbach, acquiert la maison et son terrain de 19 hectares en 1937 pour offrir à son fils Jean, asthmatique, un meilleur cadre de vie.

Durant la guerre, la maison est réquisitionnée et occupée par les allemands. A leur libération, Jeanne propose à son époux de venir s’installer avec elle à Jouy-en-Josas. Pendant un mois, ils sont logés au Palais du Luxembourg  car la maison doit être remise en état. Comme le souhaitait Jeanne Blum, les vallonnements dus aux bombardements sont conservés dans le parc.

Léon Blum vit durant 5 années dans cette maison. Il reprend brièvement ses activités d’homme d’Etat puis se retire du premier plan de la vie politique française. Dans son bureau-bibliothèque, il se consacre à l’écriture et la lecture. Il reçoit également de nombreuses personnalités politiques en quête de conseils.

Au lendemain de la mort de son époux en 1950, Jeanne Blum a pour ambition de transformer la maison en musée à la mémoire de Léon Blum. A sa mort en 1982, elle lègue la Maison à la commune de Jouy-en-Josas avec pour mission d’y entretenir le souvenir de Léon Blum et d’y développer des activités culturelles et artistiques.

Classée au titre des Monuments historiques et labellisée « Maison des Illustres » par le Ministère de la Culture en 2012, la Maison Léon Blum a fait l’objet d’une grande opération de rénovation et de modernisation grâce à une souscription publique menée avec la Fondation du Patrimoine.

Restée telle que Jeanne Blum l’a laissée, la maison est désormais un lieu de mémoire vivant où sont organisés des visites, des conférences, des expositions et des événements culturels. 

Maison Léon Blum - La Maison
Maison Léon Blum - La Maison
Maison Léon Blum - La Maison
Bureau-bibliothèque © Maison Léon Blum
Maison Léon Blum - La Maison
Chambre © Maison Léon Blum